COVID-19 !

L’annonce de la poursuite du confinement n’est pas toujours facile à gérer au quotidien.
Il faut faire attention à ne pas tomber dans certaines dérives : sédentarité, manque d’activité physique, grignotages, déséquilibre alimentaire...

Limiter la sédentarité

Nous sommes nombreux à rester en télé-travail assis sur notre chaise de bureau ou à faire des activités sédentaires à domicile.
Or, il est indispensable de limiter notre temps passé assis ou allongé sur une journée.
Dans l’idéal, il est important de se lever toutes les 30 minutes pour s’étirer, ou faire une tâche qui peut se faire debout :

  • téléphoner en marchant,
  • vérifier que le plat mijote bien sans accrocher,
  • aller chercher le courrier à la boite aux lettres,
  • aller boire un verre d'eau...

Autant de petits gestes qu’il est important de multiplier tout au long de la journée.

Maintenir son activité physique

Depuis le 17 mars 2020, les déplacements, et les rassemblements, y compris en petits groupes sont interdits.
L’activité physique de groupe n’est désormais plus possible. Il est pour l’instant autorisé de sortir de chez soi individuellement pour faire de la marche ou de la course à pied dans un périmètre d’1km autour de son domicile, une seule fois par jour et pour une durée limitée.
Il nous faut limiter nos sorties pour éviter la propagation du virus.
La réduction de nos déplacements impose de pratiquer une activité physique différente à son domicile et de façon régulière.
Heureusement, de nombreuses applications gratuites peuvent nous aider dans cette démarche comme par exemple sur le site goove.app.
Il est recommandé de faire au moins 1 heure par jour d’activité physique d’intensité modérée (marche rapide) pour les enfants et les adolescents, et au moins 30 minutes par jour pour les adultes.
Par contre, en cas de fièvre ou dans les 8 jours qui suivent un épisode infectieux : ne pratiquez pas d’exercice physique et continuer de bien appliquer les gestes barrières.

Équilibrer son alimentation

N’oubliez pas de consommer chaque jour des fruits et des légumes de préférence frais.
Pensez à conserver de bonnes règles d’hygiène : lavez les produits bruts et épluchez-les.
Pour l'approvisionnement, n’hésitez pas à vous rapprochez des producteurs locaux qui peuvent parfois livrer à domicile.
Consommez des produits laitiers à chaque repas mais évitez de consommer plus d’une part de fromage par jour.
N’oubliez pas de consommer des aliments riches en fibres (légumineuses, pain complet, riz et pâtes complètes...).
Mangez une source de protéines 1 à 2 fois par jour : des œufs, de la viande blanche, du poisson si possible 2 fois par semaine.
Limitez votre consommation de charcuterie (maximum 150g par semaine) et de viande rouge (pas plus de 2 fois par semaine).
Bien s’hydrater avec de l’eau toute la journée. Évitez de consommer de l’alcool.
Planifiez vos repas à l’avance pour vous aidez à mieux gérer vos stocks et éviter le gaspillage alimentaire.

Prendre plaisir à cuisiner

Prenez le temps de cuisiner, cela peut être une activité agréable en famille.
Cuisiner ensemble est un moyen de familiariser les enfants avec des aliments qu’ils connaissent moins, en particulier les légumes, et qu’ils ont tendance à rejeter naturellement à certains âges.
Préparer nos repas à partir de produits bruts contribue à diminuer notre consommation de produits industriels ultra-transformés néfastes pour notre santé, et à mieux contrôler les quantités de sucre, sel et matières grasses entrant dans la composition des plats.

Éviter les grignotages

En période de confinement, l’accès à l’alimentation est facilité par la proximité du placard ou du réfrigérateur.

Pour éviter de grignoter :

  • faites 3 repas par jour
  • évitez d’avoir dans vos placards des bonbons, des chips, des biscuits...
  • occuper votre esprit pour éviter d’avoir besoin de compenser l’ennui par l’alimentation
  • ne négligez pas votre sommeil et ne vous couchez pas trop tard

Malgré tout, si vous avez une petite fringale, prenez un fruit, un laitage ou quelques fruits oléagineux (amandes, noisettes, noix... non salées !) ou avancer l’horaire de votre repas si celui-ci est proche.

J’espère que tous ces conseils vous aideront à garder votre ligne pendant cette période difficile de confinement.
Sachez que votre diététicienne reste à vos côtés en vous proposant des télé-consultations pour les patients déjà suivis au cabinet.