Journée mondiale contre le cancer

Le lundi 4 février 2019 est la journée mondiale contre le cancer. Cette maladie reste encore cette année la première cause de mortalité dans le monde. Pourtant, le cancer lorsqu’il est traité précocement, est une pathologie dont on peut guérir.
L’intérêt de cette journée est de faire prendre conscience de l’utilité d’un dépistage précoce permettant d’augmenter les chances de guérison.
C’est aussi l’occasion de rappeler que votre alimentation joue un rôle important dans la prévention et l’accompagnement du traitement des cancers.

Pourquoi une prise en charge diététique est-elle importante pendant les traitements ?

  • pour prévenir une prise de poids ou pour prendre en soins les surcharges pondérales pendant et après les traitements.
    Le surpoids ou l’obésité déjà présent lors du diagnostic d’un cancer du sein ou la prise de poids en cours du traitement augmentent les risques de récidive, de second cancer voire de mortalité.
    C’est pourquoi il est important de contrôler son poids pendant et après les traitements en adaptant son alimentation et en ayant une activité physique régulière.

  • pour adapter l’alimentation en tenant compte des troubles du goût et de l’alimentation induit par les traitements.
    Les traitements anticancéreux ont souvent des effets secondaires (nausées, vomissements, anorexie, inflammation, altération du goût et de l’odorat…) qui peuvent induire une perte d’appétit.
    Pour en atténuer l’impact, la diététicienne peut vous prodiguer des conseils nutritionnels spécifiques adaptés aux troubles rencontrés.

  • pour prévenir la dénutrition au cours du cancer et de son traitement.
    Une des complications fréquentes des cancers et de leurs traitements est la dénutrition. Elle empêche l’organisme de fonctionner normalement et peut altérer la qualité de vie. Ses conséquences sur votre état de santé peut nécessiter un report des traitements.
    La dénutrition doit donc être prévenue et traitée. Pour cela, la diététicienne est là pour s’assurer que vos apports couvrent bien vos besoins et vous proposer des conseils pour enrichir votre alimentation.
    De plus, il est possible d’avoir recours à des alimentations artificielles, alimentations entérales ou parentérales, qui nécessitent également le suivi d’une diététicienne.

Des organisations pour vous soutenir

L’institut National du Cancer (Inca) est l’agence d’expertise sanitaire et scientifique en cancérologie de l’État chargée de coordonner les actions de lutte contre le cancer.
Elle a été créée par la loi de santé du 9 août 2004 et elle est à l’origine du Plan cancer 2014-2019 (davantage d'informations sur le site e-cancer.fr).

De nombreuses associations sont là pour soutenir la recherche et les patients. En voici quelques une : l’ARC, la ligue contre le cancer, l’ARDOC (Asssociation Régionale des dépistages organisés des cancers)...

Le réseau Unicancer est l’unique réseau hospitalier Français dédié à 100% à la lutte contre le cancer. En Auvergne, à ce jour, seul le centre Jean Perrin est reconnu comme Centre de Lutte contre le cancer (CLCC). En France, il y en a vingt recensés (davantage d'informations sur le site unicancer.fr).

De plus en plus, des réseaux ville-hôpital se créent afin d’assurer la continuité des soins, le temps d’hospitalisation étant du plus en plus court. Pour les diététiciennes, c’est le réseau ONCODIETS qui est en train de se mettre en place.

Comment les diététiciennes libérales s’intègrent dans le parcours de soins ?

En collaboration avec les diététiciens hospitaliers des Centre de Lutte Contre le Cancer, la diététicienne libérale vous propose une prise en charge :

  • de proximité, de nombreuses diététiciennes libérales exercent sur tout le territoire Français et certaines peuvent se déplacer à domicile si vous êtes dans l'incapacité de vous déplacer.
  • flexible, dans le respect de votre rythme et de vos capacités de rééducation.
  • sur la durée, la diététicienne assure votre suivi régulier en lien avec les prescripteurs hospitaliers et votre médecin traitant.

La prévention par l’alimentation

La diététicienne joue un rôle important dans la prévention des cancers. En effet, on estime que 30% de la survenue des cancers est liée à une mauvaise alimentation. Une alimentation équilibrée est donc très importante pour prévenir le cancer.
N’hésitez pas à vous rapprocher de votre diététicienne pour qu’elle vous explique les principes de base de l’équilibre alimentaire.

En conclusion

En cas de survenue d’un cancer, votre diététicienne sera estimer vos besoins en fonction de votre état de santé et de votre activité physique.
Elle vous donnera des conseils pour adapter au mieux votre alimentation en lien avec les effets secondaires des traitements de chimio et radiothérapie...
Les diététiciennes du réseau ONCODIETS sont spécialisées dans la prise en charge de la dénutrition et sont formés pour vous accompagner.
Vous trouverez plus d’informations sur les Diététiciens Nutritionnistes Libéraux membres du réseau ONCODIETS : nutritionclinique.fr